Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?
 



 


Cinq actions pour mettre fin aux problèmes de concentration chez les employés de bureau

Actualités - 06/12/2018
-
Auteur(s): 
Kristel Weyns


De nombreux employés de bureau rencontrent actuellement des problèmes de concentration. Une attention éparse affecte le bien-être psychosocial et la productivité. Stefan van der Stigchel donne cinq conseils pour mettre fin à la crise de l'attention.

 Source photo : Pexels
 

Le multitâche n'existe pas

Un logiciel qui se charge trop lentement, l’attente d’un collègue, un moment d’ennui, ... Sont autant de raisons de saisir rapidement son smartphone tout en travaillant. Et lorsque vous arrivez enfin à vous concentrer à nouveau, un nouveau mail arrive.

Une étude réalisée dans une entreprise de télécommunications australienne a montré que la plupart des employés travaillent sur une tâche moins de dix minutes, avec une moyenne de trois minutes seulement.

Notre concentration est loin d'être illimitée. Personne ne peut effectuer plusieurs tâches à la fois. Ce que nous faisons est une commutation multiple ou une alternance rapide entre différentes tâches qui requièrent notre attention. L'alternance rapide entre les différentes tâches a pour conséquence que les employés effectuent leur travail de manière plus superficielle. De plus, cela augmente les risques de stress et d'erreurs.

Tous les chemins mènent au smartphone ?

Notre concentration souffre donc de la présence dominante des smartphones. Mais certains employeurs sont peut-être responsables de ces problèmes de concentration. Un manager qui exige de ses employés qu'ils répondent rapidement aux mails peut s'attendre à davantage de déconcentration de la part de ses travailleurs. Parce que quiconque se concentre continuellement sur ses nouveaux mails ne peut pas travailler assez longtemps pour se concentrer sur une tâche. 

Les open space sont facteurs de distraction

Les recherches montrent que les employés sont très sensibles à toute forme de distraction. Les bureaux d’aménagement paysager regorgent de petites distractions aux effets désastreux : conversation, bruits de pas, sons de l’imprimante, conversation téléphonique, toux, … Chaque son crée de la distraction.

Malgré cela, une grande partie des bureaux belges sont organisés en paysager.

Que faire face aux problèmes de concentration ?

Heureusement, des recherches approfondies ont permis de mieux comprendre la concentration et la distraction. Stefan van der Stigchel, professeur de psychologie cognitive, explique : « La concentration est comme un muscle que vous pouvez entraîner. Plus vous vous entraînez, meilleure est la concentration. La capacité de concentration des employés n’a pas changé. Cependant, l'effort que doit fournir le muscle de la concentration a changé : la puissance musculaire à livrer pour rester concentré augmente lorsque vous vous entourez de stimuli gênants et que vous effectuez de nombreuses tâches multiples. »

Le professeur souhaite donc encourager les entreprises à adapter leur culture d'entreprise.

Cela peut être fait sur base des mesures suivantes :
 
  1. N’exigez pas que les employés répondent immédiatement aux courriels. Travaillez dans le sens inverse : tirez de la satisfaction des employés qui prennent le temps de traiter leurs mails de manière concentrée.
  2. N’attendez pas des employés qu’ils répondent aux mails après les heures de travail. Les employés qui se sentent vraiment libres après le travail seront en mesure de commencer plus frais et mieux concentrés le jour ouvrable suivant.
  3. Supprimez les bureaux paysagers. Les économies que vous envisagez grâce à cette conception ne compensent pas toujours la perte de productivité et le stress qu'elles occasionnent chez les employés.
  4. Arrêtez les réunions de déjeuner. Encouragez les employés à marcher pendant les pauses. Dehors, la nature donne de l'oxygène et favorise la concentration.
  5. Fournissez un entraînement de concentration, tel que la méditation, pour maintenir le "muscle de concentration" fort.
 
Plus d'informations sur senTRAL :