Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?
 



 


Check-list environnement : comment réduire la consommation d'eau ?

Actualités - 19/03/2019
-
Auteur(s): 
Katrien Bortier


Le 22 mars est la Journée mondiale de l'eau, c'est le jour où l'ONU souhaite rappeler chaque année l'importance de l'eau en tant que ressource partagée et son impact sur le développement. En tant qu'entreprise, vous pouvez également être un pionnier important dans l'utilisation durable de l'eau. Souvent, il est possible d'économiser l'eau grâce à de simples mesures de limitation à la source, sans coûts d'investissement élevés. La check-list environnement sur senTRAL "réduire la consommation d’eau" vous aide à examiner de manière systématique des mesures que vous pourriez appliquer dans votre entreprise ou votre organisation. 

CHECK-LIST

Récupération et utilisation de l'eau de pluie

  • Récupérez-vous l’eau de pluie des toits, des parkings, etc. ? Prévoyez-vous des points de collecte suffisamment grands (bassins, citernes) pour l’eau de pluie ?
  • Avez-vous procédé à l’analyse de faisabilité de l’utilisation d’eau de pluie pour les sanitaires et le nettoyage ? Est-il possible de séparer les canalisations pour utiliser de l’eau de pluie ou de ville en fonction de l’utilisation ?
  • L’eau de pluie récupérée est-elle utilisée pour les sanitaires et le nettoyage ? S’il devait être trop compliqué d’utiliser l’eau de pluie pour un usage sanitaire, cette eau peut quand même être utilisée pour les applications extérieures, p. ex. le carwash, les plantations.
  • L’eau de pluie peut-elle être utilisée dans les processus de production ?

Utilisation d’autres sources d’eau alternatives 

  • Avez-vous étudié des alternatives à l’utilisation des eaux souterraines ou de l’eau de ville ?
  • Est-il possible d’utiliser l’« eau grise » des sociétés avoisinantes ? L’eau grise est une eau légèrement polluée qui peut cependant être réutilisée pour certaines tâches.
  • Est-il possible de réutiliser l’eau de votre propre station d’épuration ?

Mesures permettant d'économiser l'eau

Contrôle des fuites

  • La consommation d’eau est-elle surveillée et suivie automatiquement, afin de pouvoir détecter et remédier rapidement à une consommation excessive accidentelle (p. ex. des fuites) ?
  • Procédez-vous régulièrement au contrôle des robinets et toilettes afin de détecter des fuites éventuelles ?
  • Les fuites sont-elles immédiatement réparées ?

Robinets d'eau

  • Les robinets sont-ils équipés de limiteurs de débit (mousseurs ou régulateurs de débit) ?
  • Lors de l’achat de nouveaux robinets, optez-vous pour des robinets économiques (robinets à faible débit standard ou équipés d’un régulateur de débit intégré) ?
  • Avez-vous installé des robinets temporisés, qui coupent automatiquement l’écoulement d’eau après un délai prédéfini ? Ou les robinets sont-ils équipés d’un capteur afin que l’eau ne coule que lorsque des mains sont placées sous le robinet ?
  • Si l’entreprise met des douches à disposition, sont-elles équipées de pommeaux économes ?

Toilettes

  • Lors de l’installation de nouvelles toilettes (lors d’une construction, extension, rénovation ou d’un remplacement), optez-vous pour les modèles les plus économes en eau ? Avez-vous envisagé d’installer des toilettes sèches à compost ?
  • Les (anciennes) toilettes existantes, qui n’ont pas été construites de manière avec ce critère, ont-elles été adaptées pour économiser l’eau ? De très nombreuses mesures sont possibles pour les toilettes. Elles vont d’un changement du comportement à des aspects techniques, de bon marché à chères, d’efficaces à moins efficaces. Le potentiel d’économie d’un ancien modèle de toilette est généralement élevé. Leurs réservoirs sont généralement réglés sur 9 à 12 litres.
    • Le volume d’eau par chasse a-t-il été diminué ? Certains réservoirs permettent de réduire le volume d’eau par chasse en déplaçant le flotteur. Une graduation située à l’intérieur du réservoir indique généralement la quantité d’eau utilisée.Is het spoelvolume ingesteld op lagere volumes?
      Er zijn stortbakken waarvan je het spoelvolume kan verminderen door de vlotter te verstellen. Meestal kan je het ingesteld aantal liter op een schaal aan de binnenzijde van de stortbak aflezen.
    • La capacité du réservoir a-t-elle été limitée ?
      Placer une ou plusieurs bouteilles remplies d’eau dans le réservoir permet de réduire la quantité d’eau par chasse. Il convient toutefois de s’assurer qu’elle(s) ne puisse(nt) pas entraver le mécanisme de flotteur et d’évacuation. Une bouteille d’un litre permet d’économiser un litre par chasse.
    • Avez-vous placé un poids dans le réservoir pour économiser l’eau ? Ce poids, plus efficace qu’une bouteille, se fixe à la tirette ou à la conduite d’écoulement. Il alourdit le bouchon dans le réservoir, qui se ferme ensuite directement dès que la tirette ou le bouton poussoir est relâché(e). Pour un petit besoin, vous épargnez quelque 6 litres par chasse. Pour un rinçage plus long, maintenez le bouton poussoir (ou tirez sur la tirette) jusqu’à ce que la toilette soit propre. Attention : le poids fonctionne dans la plupart des systèmes de toilette, mais il existe des exceptions.
    • Avez-vous installé un régulateur de réservoir ?
      Ce petit clapet, que vous réglez vous-même, permet de placer la tirette ou le bouton de la chasse dans la position intermédiaire (petit besoin) ou maximale (grand besoin).
    • Avez-vous remplacé le bouton normal en installant un kit d’économie d’eau ?
      Le mécanisme standard peut être remplacé par un modèle permettant d’interrompre la chasse, p. ex. en actionnant une seconde fois le bouton ou la poignée.
Mesures permettant d'économiser l'eau dans la production
  • Avez-vous étudié comment limiter la consommation d’eau dans la production ? L’eau est-elle absorbée au maximum par le produit (le cas échéant) ?
  • Privilégiez-vous dans la mesure du possible les techniques de nettoyage à faible consommation d’eau (nettoyage à sec) ?
  • Réutilisez-vous l’eau d’un procédé auxiliaire (qui n’est pas destinée à être absorbée par le produit), éventuellement après purification, dans la même ou une autre application industrielle (circuit fermé de l’eau) ?
  • La qualité (pureté, température) de l’eau utilisée est-elle adaptée au processus ? L’eau pure est-elle ainsi préservée ?

La check-list de l'auteur Mike van Acoleyen est aussi disponible sur senTRAL en fichier Excel.

D'autres check-list environnement sont également disponibles sur senTRAL :

De nouvelles check-list seront disponibles prochainement sur senTRAL (prévention des déchets, tri des déchets, mobilité, etc.).