Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?
 



 


Évacuation des fumées et de la chaleur : volet relatif à la prévention et au bien-être

Actualités - 27/08/2019
-
Auteur(s): 
Robby De Roeck/Ann Gysens


Les installations d’évacuation des fumées et de la chaleur sont, avec les sprinklers, les systèmes les plus utilisés dans les bâtiments industriels pour améliorer la sécurité des procédures d’évacuation et d’intervention en cas d’incendie, minimaliser l’interruption des activités économiques et préserver le bâtiment et son contenu des dégâts du feu. La mise en œuvre d’une installation EFC dans un bâtiment industriel est toutefois soumise à une série d’exigences légales. En voici un récapitulatif.

Une installation d’évacuation des fumées et de la chaleur (ci-après, installation EFC) trouve à s’appliquer dans les bâtiments industriels, les immeubles de bureaux, les magasins, les atriums, les hôtels… (figures 1 et 2). Elle a comme fonction de garantir la sécurité de l’évacuation des personnes présentes dans ces lieux, de limiter les dégâts dus à la fumée et sa propagation dans le bâtiment en feu et de faciliter l’intervention des pompiers.

D’une part, une installation EFC assure une évacuation régulée, à l’extérieur du bâtiment, des fumées et de la chaleur dégagées par un incendie ; d’autre part, elle doit permettre aux pompiers de mener leur intervention en toute sécurité après la phase d’évacuation.
S’il y a dans le bâtiment des sprinklers associés à une installation EFC, la législation prescrit une ouverture automatique de celle-ci après l’activation de l’installation de sprinklage.

Figure 1 : Installation EFC


Figure 2 : Schéma de principe du fonctionnement d’une installation EFC


Exigences de la loi

1. AR Normes de base, annexe 6

La loi impose l’application d’une installation EFC dans les bâtiments industriels par le biais de l’AR Normes de base, Annexe 6, moyennant le respect du domaine d’application.
L’installation EFC doit répondre aux conditions fixées dans la norme NBN S 21-208-1, à l’exception de ses points 18 et 19.
La figure 3 récapitule la mise en œuvre d’une installation EFC telle qu’exigée par la loi.

Figure 3 : Application d’une installation EFC selon les exigences actuelles de la loi telles que décrites dans l’Annexe 6 de l’AR Normes de base


Concernant les calculs des installations EFC applicables dans d’autres types de bâtiments, tels que magasins, immeubles de bureaux, hôtels…, la norme NBN S 21-208-1 peut servir de règle de bonne pratique si une installation de cette nature est requise par la loi.

La NBN S 21-208 Protection incendie dans les bâtiments, Partie 1 : Grands espaces intérieurs non cloisonnés s’étendant sur un niveau date du milieu des années 1990 et a été rédigée par référence aux connaissances de l’époque sur la technologie des systèmes EFC et sur les caractéristiques des matériaux de construction.
Comme son titre l’indique, cette partie de la norme a été établie uniquement pour la conception et le calcul des installations EFC applicables aux foyers situés dans de grands espaces intérieurs non compartimentés ne se déployant pas sur plus d’un niveau de construction.
La méthode de calcul mentionnée par la norme permet de déterminer le nombre de dispositifs EFC dont le bâtiment (industriel) considéré doit être doté, compte tenu du fait que le panache de fumée créé par le foyer prédéfini ne peut subir en soi qu’une ascension verticale « parfaite ».

2. Code du bien-être au travail et RGPT

Le Code du bien-être au travail a été élaboré selon une philosophie plus novatrice que celle qui a servi de point de départ au Règlement général pour la protection du travail (RGPT). Alors que l’actuelle réglementation sur le bien-être s’appuie sur des prescriptions d’objectifs à atteindre, le RGPT renferme principalement des prescriptions détaillées sur les moyens à mettre en œuvre. Les prescriptions techniques énoncées dans la loi sur le bien-être et dans le Code sont donc plus succinctes.

Dans son Livre III. Lieux de travail, Titre 3. Prévention de l’incendie sur les lieux de travail, le Code impose aux employeurs de réaliser tous les aspects fondamentaux d’une politique générale de prévention de l’incendie.

Ces aspects sont repris dans la hiérarchie des mesures telle que présentée à l’art. III.3-4 :
1. prévenir l’incendie ;
2. assurer la sécurité et, si nécessaire, l’évacuation rapide des travailleurs et de toutes les personnes présentes sur le lieu de travail, sans les mettre en danger, par exemple, au moyen d’une installation EFC ;
3. combattre rapidement et efficacement tout début d’incendie pour éviter sa propagation ;
4. atténuer les effets nuisibles d’un incendie, par exemple au moyen d’une installation EFC ;
5. faciliter l’intervention des services de secours publics, par exemple au moyen d’une installation EFC.

Le point 4 traite de dispositions qui concernent la construction de bâtiments dans lesquels des travailleurs sont occupés et qui fixent le cadre général des mesures de prévention à mettre en œuvre pour la conception et la construction de ces bâtiments.

La construction du bâtiment doit, d’une part, permettre d’évacuer les travailleurs et toute autre personne présente et, d’autre part, permettre aux membres des services de secours publics d’intervenir en toute sécurité. La construction doit permettre, en cas d’incendie, que la stabilité soit garantie pendant une durée déterminée, que l’apparition et la propagation du feu et de la fumée soient limitées, et que l’extension du feu à des bâtiments voisins soit évitée.

Pour atteindre ces objectifs, l’employeur doit respecter les dispositions de l’art. 52 du RGPT et celles de l’AR Normes de base, compte tenu du domaine d’application.

3. Récapitulatif des normes

Voici une liste des normes belges les plus récentes s’appliquant tant aux composants individuels (installation EFC et de sprinklage) qu’à leur utilisation combinée.

NBN S 21-208 Protection incendie dans les bâtiments
NBN EN 12101 Projets de norme sur l’EFC et les procédures d’essai des matériaux EFC (CE)
NBN EN 12845 Installations fixes de lutte contre l’incendie – Systèmes d’extinction automatiques du type sprinkleur – Conception, installation et maintenance

Pour un examen détaillé des normes, nous vous renvoyons sur senTRAL à l’article Évacuation des fumées et de la chaleur : aperçu de la législation et des normes.

Conclusion

Il est de la responsabilité de l’employeur de respecter les aspects précités énoncés dans la législation. À cet effet, il peut prendre l’avis du conseiller en prévention. Dans certains cas (complexes), il peut être conseillé de s’atteler à l’ensemble de cette problématique en équipe, notamment en impliquant un ingénieur en sécurité incendie (www.firepronet.eu, site Web de l’association des anciens étudiants de la faculté d’ingénierie sécurité incendie de l’Université de Gand).