Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

24 % des accidents industriels dans le secteur des déchets en 2020

Actualités - 07/09/2021
-
Auteur(s): 
Adrien Grégoire


L’année passée, un quart des accidents industriels en France se sont produits dans le secteur des déchets. Tant la nature des déchets gérés et leur potentiel de dangerosité que les installations nécessaires à leur traitement génèrent des risques pour la santé des travailleurs et pour l’environnement. Mais quelle est la nature et quels sont les conséquences de ces accidents spécifiques ?

L’incendie comme risque principal

Si l’on compare aux autres installations industrielles, les incendies se produisent dans des proportions bien plus importantes dans le secteur des déchets en France (78,8 % contre 54, 7 %). Les scénarios d’incendie les plus fréquents sont les suivants :

• auto-échauffement de déchets en attente de traitement ;
• présence d’une matière présentant un potentiel d’inflammation ou de substances incompatibles ;
• travaux par point chaud mal gérés ;
• actes de malveillance.

Ces événements se produisent principalement durant les mois de l’année les plus chauds. D’autres facteurs aggravants comme des difficultés d’approvisionnement en eau sont de fait rencontrés régulièrement dans ce type d’événement.

Impact sur la santé des travailleurs

En ce qui concerne la santé et le bien-être des travailleurs, l’impact observé est le même que dans les autres secteurs industriels. Près de 16 % des accidents ont causé des blessures (contre 19 %) et 18 travailleurs sont malheureusement décédés en 2020 en France.

Conséquences environnementales

Les accidents dans le secteur des déchets génèrent des conséquences environnementales non-négligeables (50 % des accidents contre 38 % dans les autres secteurs industriels). Il s’agit principalement d’une pollution de l’air liée aux fumées des incendies.

ARIA, Accidentologie dans le domaine des déchets, Juin 2021