Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

1 travailleur sur 40 touché par un accident du travail tous les ans

Actualités - 14/10/2021
-
Auteur(s): 
Edelhart Kempeneers - Attentia


1 travailleur sur 40 a subi un accident du travail avec blessures au cours des 12 derniers mois. Dans près de 1 cas sur 10, il s’agit d’un accident de la route. Le secteur de la construction essentiellement est exposé à un risque accru d’accidents du travail tandis que la probabilité d’en subir serait plus élevée pour les travailleurs peu qualifiés, les jeunes hommes ; dans tous les cas, ces trois paramètres dénotent séparément l’existence d’un risque aggravé d’accident du travail. Voilà ce que révèlent les derniers chiffres de Statbel, l’office belge de statistique. Ce type de données peut permettre de gérer le risque d’accident du travail de manière ciblée.

Statbel traite des données à des fins diverses en s’appuyant sur des sources de données administratives et des chiffres issus de diverses enquêtes relatives à la société, au territoire et à l’économie belge. En 2020, environ 26 111 personnes ont été interrogées à propos des accidents du travail et problèmes de santé liés au travail. Les résultats mentionnés ci-après ne correspondent donc pas à des chiffres absolus, mais à l’extrapolation d’un échantillon. Ce qui, extrapolé à la population totale, représenterait 6 950 050 personnes. La plupart des questions portaient sur la situation au cours des 12 derniers mois qui précèdent la semaine de référence de l’enquête. Pour certains participants, cette période coïncidait avec l’année 2019 dans sa quasi-totalité. Pour d’autres, ces 12 mois correspondaient en partie ou complètement à 2020, année du début de la crise sanitaire et de la prise de toutes sortes de mesures ayant entraîné des répercussions sur la manière dont les personnes exerçaient leur travail. En cas de possibilité de télétravail, celui-ci était obligatoire ou fortement recommandé. Dans certains secteurs, des personnes ont dû interrompre leur activité professionnelle (temporairement). La crise sanitaire a donc certainement eu une incidence sur les résultats de cette enquête.


(photo: archiives - WKB)

Accidents du travail

112 714 travailleurs ou personnes ayant travaillé au cours de la dernière année (2,4 %) ont subi un ou plusieurs accidents du travail avec blessures les 12 mois qui précèdent la semaine de référence. 8,5 % des accidents étaient des accidents de la route, c’est-à-dire qu’ils ont eu lieu durant les heures de travail sur la voie publique, un chemin privé ou un parking. Les accidents qui se produisent sur le chemin entre le domicile et le lieu de travail ne sont pas pris en compte. En outre, les accidents impliquant des véhicules ou machines sur des chantiers ou terrains ne sont pas considérés comme des accidents du travail dans cette enquête. Un quart des personnes victimes d’un accident du travail avec blessures ont été absentes au travail pendant moins d’un jour ou pas du tout en raison de l’accident. 23,7 % se sont trouvées dans l’incapacité de travailler durant un mois ou plus.

Il existe des différences selon le sexe, l’âge et le niveau d’instruction. Les hommes (2,9 %) sont plus fréquemment victimes d’accidents de travail que les femmes (1,7 %). Les accidents du travail avec blessures sont plus fréquents dans la catégorie d’âge des 18-24 ans (3,3 %) que celle des 25-49 ans (2,4 %) et des plus de 50 ans (2,1 %). Les travailleurs peu qualifiés (3,4 %) sont plus souvent touchés que les travailleurs moyennement qualifiés (3,1 %) et hautement qualifiés (1,4 %).

Durée de l’absentéisme au cours des 12 derniers mois en raison d’un problème de santé lié au travail

Total
25-49 ans
50 ans et +

Niveau enseignement supérieur

Faible
Moyen
Élevé

Ne s’est pas encore remis de son problème de santé, mais pense pouvoir reprendre le travail ultérieurement

14,4%
16,2%
12,5%
12,5%
15,9%
14,2%

Pense ne plus jamais pouvoir travailler en raison de son problème de santé

14,7%
8,2%
20,5%
25,3%
15,0%
5,5%
Moins de 1 jour ou pas d’absence
37,9%
37,0%
38,6%
32,9%
36,9%
43,5%
Au moins 1 jour, mais moins de 4 jours
4,8%
6,1%
3,6%
3,7%
4,3%
6,2%
Au moins 4 jours, mais moins de 1 mois
11,4%
15,4%
8,3%
8,2%
12,7%
12,5%
1 à 12 mois
16,5%
16,9%
16,3%
17,2%
15,2%
17,8%
Pas de réponse/ne sait pas
0,2%
0,2%
0,1%
0,2%
0,0%
0,3%
(source : Statbel)

Parmi les personnes actives, les ouvriers du secteur privé travaillent dans les conditions les plus dangereuses. 4,3 % d’entre eux indiquent avoir subi un accident du travail avec blessures au cours des 12 derniers mois contre à peine 1,5 % des employés du secteur privé.

Professions à risque

Les professions dénombrant le plus d’accidents du travail sont les « conducteurs d'installations et de machines, et ouvriers de l'assemblage » (5,6 %), les « métiers qualifiés de l'artisanat » (5,0 %) et les « agriculteurs et ouvriers qualifiés de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche » (4,8 %). En revanche, les accidents du travail avec blessures sont les moins fréquents parmi les « employés administratifs ».

Certains secteurs enregistrent davantage d’accidents du travail. Dans le secteur de la construction, 4,4 % des travailleurs ont subi un accident du travail avec blessures au cours des 12 derniers mois. Dans les secteurs de « l’hébergement et de la restauration », du « transport et de l’entreposage », les accidents de travail sont également plus fréquents que la moyenne (respectivement 3,7% et 3,6 %).

Focus sur le marché du travail

L’Europe exige davantage de données relatives aux accidents du travail et aux problèmes de santé liés au travail

Accidents du travail : tout ce que vous devez savoir

Près de la moitié des accidents du travail mortels surviennent dans la circulation