Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

Télétravail et masques contre la quatrième vague

Actualités - 18/11/2021
-
Auteur(s): 
Edelhart Kempeneers - Attentia


Le 17 novembre, le Comité de concertation a examiné la situation dans notre pays et a décidé d'une série de nouvelles mesures de protection. Pour les entreprises, il y a deux mesures importantes : le télétravail redeviendra obligatoire et l’obligation de porter le masque buccal.

La quatrième vague d'infections exerce à nouveau une pression insupportable sur les hôpitaux et notre système de santé. Au sein du Comité de concertation, les gouvernements belges ont à nouveau durci les mesures, sans qu'aucun secteur n'y échappe.

- La base reste, bien sûr, qu'une distance de 1,5 mètre soit respectée dans la mesure du possible, car le virus du SRAS-CoV-2 se propage le plus rapidement par transmission directe de gouttelettes. Limiter le nombre de contacts sociaux est donc aussi une stratégie logique pour limiter cette propagation.

- Le télétravail devient obligatoire dans le secteur privé et dans toutes les administrations publiques, sauf en cas d'impossibilité liée à la nature de l'emploi ou à la continuité des opérations. Cela devrait permettre de réduire le nombre de contacts, y compris dans les transports publics. Un jour de retour par semaine est possible. À partir du 13 décembre, le nombre de jours de retour sera porté à un maximum de deux. L'employeur doit tenir un registre électronique mensuel qui est mis à disposition sur le portail de la sécurité sociale. Il s'agit du même système que celui du printemps, dont les problèmes de démarrage ont été éliminés. Il sera réactivé à partir du 24 novembre. Une fois par mois, les entreprises doivent indiquer le nombre d'employés qu'elles ont et combien d'entre eux ne peuvent pas travailler à domicile. La première inscription doit être effectuée avant le 30 novembre. Seuls la police, l'enseignement et les entreprises de moins de cinq employés bénéficient d'une exception.

- Il y aura une large obligation de porter un masque buccal dès l'âge de 10 ans. Seule l'obligation pour les zones accessibles au public des entreprises est explicitement mentionnée sur le lieu de travail, mais par souci de clarté : les règles du guide générique n'avaient de toute façon pas changé pour les lieux de travail qui ne sont pas accessibles au public après le 1er septembre. Si la distance de 1,5 mètre (ou une barrière physique avec des écrans en plexiglas, par exemple) ne peut être garantie, un masque buccal est toujours recommandé.

- Ces lieux de travail doivent également être correctement ventilés, ce qui doit être contrôlé par des mesures de CO2. Cette dernière a été rendue encore plus stricte, à savoir que les compteurs de CO2 doivent être installés rapidement et de manière générale dans toutes les salles des écoles et des entreprises où se rassemblent un grand nombre de personnes.

En outre, un certain nombre de mesures supplémentaires ont été décrites concernant le Covid Safe Ticket pour les événements et dans l'industrie hôtelière et une vaccination supplémentaire généralisée, mais celles-ci n'ont actuellement aucun impact direct sur les mesures à prendre sur le lieu de travail.

Comité de concertation : port du masque étendu et télétravail obligatoire

Plus d'informations sur senTRAL :

Les masques buccaux et autres mesures corona ne disparaîtront pas après le 1er septembre

Septième version du Guide générique publiée