Une question? Une suggestion?

Je veux poser une question ou proposer une suggestion.

Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

Des coachs retour au travail pour le trajet de réintégration

Actualités - 11/01/2022
-
Auteur(s): 
Edelhart Kempeneers - Attentia


Une nouvelle loi instaurant le trajet « retour au travail » est entrée en vigueur le 1er janvier 2022. Les coordinateurs « retour au travail » sont chargés de coordonner ce trajet.

Le 17 décembre 2021, une nouvelle loi qui étend les trajets de réintégration a été publiée au Moniteur belge. La loi prévoit qu’à partir du 1er janvier 2022, le coordinateur « retour au travail » au sein de la mutualité entame, en concertation avec le travailleur en incapacité de travail et le médecin-conseil, un trajet « retour au travail » si une réintégration peut être envisagée au vu des capacités restantes.

Les maladies de longue durée constituent aujourd’hui un grave problème social en Belgique. En 2014, la ministre fédérale de la Santé de l’époque, Maggie De Block, constatait que plus de 300 000 travailleurs étaient malades pendant au moins un an, soit 50 % de plus qu’au début du siècle. Fin 2020, ils étaient déjà 442 127 selon l’INAMI. En sept ans, le nombre de malades de longue durée a donc grimpé de plus de 40 %. Fin 2021, ce nombre avait encore augmenté pour dépasser le demi-million.

Coachs retour

L’actuel ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, a annoncé en octobre dernier qu’il souhaitait engager 40 coachs retour ou coordinateurs « retour au travail » dès cette année. Ceux-ci sont chargés de donner un coup de pouce aux malades de longue durée pour les aider à reprendre le travail. Le ministre Frank Vandenbroucke vise les 10 % de malades de longue durée qui pourraient et voudraient reprendre le travail. Il s’agit donc de quelque 50 000 travailleurs, dont la moitié environ retournerait travailler par ses propres moyens. Les premières années, cela représenterait environ 18 000 travailleurs par an, puis 24 000.

Nouveau cadre légal

La nouvelle loi prévoit un cadre légal pour ces coordinateurs retour au travail. Ils ont accès à un dossier « retour au travail » électronique qui est créé au sein de l’organisme assureur. Ce dossier contient les données d’identité du travailleur en incapacité de travail, les données de santé liées à l’évaluation du fonctionnement et des capacités du travailleur à reprendre le travail (moyennant accompagnement), les données de carrière et l’enregistrement par le coordinateur « retour au travail » des différents moments de contact et actions, y compris le plan de réintégration multidisciplinaire rédigé le cas échéant au cours du trajet « retour au travail ».

Dans ce contexte, un échange de données est également prévu avec le conseiller en prévention-médecin du travail, qui apporte sa contribution au plan de réintégration multidisciplinaire en ce qui concerne les possibilités concrètes sur le lieu de travail.

Les coordinateurs retour au travail ont démarré officiellement début janvier. Ils évaluent les capacités restantes des travailleurs en incapacité de travail et accompagnent ceux-ci dans le cadre d’un trajet « retour au travail ». Dans les semaines et les mois à venir, nous connaîtrons mieux les modalités concrètes d’application et de suivi de cette nouvelle procédure.

Source :http://www.ejustice.just.fgov.be/mopdf/2021/12/17_1.pdf#Page10

Plus d'informations sur senTRAL :

Mesures du gouvernement De Croo pour faire baisser le nombre de maladies de longue durée

Les trajets de réintégration officiels ne représentent qu’une fraction de tous les efforts de réintégration

Code : trajet de réintégration