Question sur le fonctionnement
Autre(s) question(s)

Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

Intégrer les volontaires dans votre analyse des risques

Actualités - 20/06/2022
-
Auteur(s): 
Michiel Sermeus


Votre entreprise a-t-elle déjà pensé à faire appel à des volontaires (rémunérés ou non) ? Ou peut-être travaillez-vous déjà avec des volontaires ? Dans ce cas, n’oubliez pas d’examiner l’analyse des risques et de tenir compte des risques spécifiques liés au recours à des volontaires.

Compte tenu de l’actuelle pénurie de main-d’œuvre sur le marché de l’emploi, les employeurs ont de plus en plus recours au travail intérimaire et à d’autres formes de travail, y compris parfois à des volontaires.

Le Health and Safety Executive (HSE) du gouvernement britannique consacre une section entière de son site web au travail avec des volontaires. Nous citons ici les principaux points d’attention et conseils pour amener les volontaires à travailler dans des conditions saines et sûres dans votre organisation.

Protection des volontaires

Les volontaires sont occupés dans différents secteurs (soins, culture, sports, événements...). Les risques sont très différents d’un secteur à l’autre. Ils sont souvent limités, mais certains exemples démontrent que les volontaires doivent parfois exécuter des tâches risquées, et que cela ne se termine pas toujours bien.

Travail en hauteur : un volontaire a été mortellement blessé après une chute d’une certaine hauteur ; il effectuait l’entretien du toit d’une église à la demande de la commune.

Utilisation de machines
: un volontaire s’est amputé d’un doigt en utilisant des machines lourdes dans une ferme.

Lieux de travail isolés
: en taillant une haie, un volontaire s’est blessé à la main avec le taille-haie électrique. Il n’avait ni reçu une formation adéquate ni utilisé d’équipements de protection individuelle.

Les employeurs sont toutefois tenus de traiter les volontaires comme s’il s’agissait de leur propre personnel, et donc de leur offrir le même niveau de protection. En d’autres termes, les volontaires doivent également être inclus dans l’analyse des risques.

Intégrer les volontaires dans l’analyse des risques

Le HSE fournit une série de conseils et de points d’attention pour inclure les volontaires dans l’analyse des risques :

  • Réfléchissez aux tâches que vous pouvez confier aux volontaires et à celles qu’il vaut mieux laisser au personnel fixe (plus expérimenté) (IER au niveau du lieu de travail).
  • Assurez-vous que les volontaires sont encadrés et suivis par des membres de la ligne hiérarchique (IER au niveau de l’organisation).
  • Évaluez les risques également au niveau individuel (IER au niveau de l’individu) : un volontaire peut être plus apte qu’un autre à accomplir une certaine tâche ; les volontaires doivent être capables d’accomplir leurs tâches de manière sûre et saine.
  • Si des (quasi-)accidents impliquant des volontaires devaient néanmoins se produire, ils devraient faire l’objet d’une enquête afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent à l’avenir.
  • Impliquez les volontaires dans l’analyse des risques : une bonne IER est non seulement multidisciplinaire, mais aussi participative. Les volontaires doivent pouvoir exprimer leurs préoccupations concernant certaines tâches et contribuer ainsi à gérer leur propre santé et leur sécurité.
  • Formation : les volontaires doivent également être informés des risques auxquels ils sont exposés et des mesures de prévention qui les accompagnent. Une formation et des instructions doivent être prévues si nécessaire.
  • Équipements, outils de travail et équipements de protection : formez les volontaires à l’utilisation sûre des outils de travail et fournissez les EPI nécessaires en cas de besoin. Les outils de travail doivent bien sûr être correctement entretenus et stockés après utilisation. Les volontaires doivent également savoir qu’ils doivent signaler immédiatement tout dommage ou défaut.
     
HSE e-Bulletin service (Weekly Digest Newsletter), “Volunteering: guidance on how to manage the risks”

Informations supplémentaires: in senTRAL: Recours à un bénévole: à qui incombe la responsabilité?