Question sur le fonctionnement
Autre(s) question(s)

Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à de l'information pertinente en sécurité au travail, environnement et médecine du travail ?

Bouger, le meilleur remède pour lutter contre le mal de dos

Actualités - 19/01/2023
-
Auteur(s): 
Edelhart Kempeneers - Attentia


Le SPF Santé publique lance aujourd’hui une nouvelle campagne sur le recours à l’imagerie médicale en cas de douleurs lombaires.

Le meilleur remède contre le mal de dos est de continuer à bouger. Pourtant, de nombreuses personnes atteintes de tels maux cessent toute activité physique. Elles craignent qu’un faux mouvement n’aggrave leur état. Cette crainte n’est pas fondée. Les personnes souffrant de douleurs lombaires ont tout intérêt à poursuivre leurs activités quotidiennes. La nouvelle campagne du SPF Santé publique se déclinera sous forme d’affiches abribus dans l’espace public qui soulignent l’importance de rester en mouvement dans différentes situations. Chaque image aura un slogan spécifique qui répondra à la situation en question.

Une radio ?

Le mal au dos est très désagréable, mais il disparaît généralement après quelques jours ou semaines. En général, un examen radiologique n’est pas indiqué et n’a aucune influence sur l’évolution ultérieure de votre mal de dos. En outre, les radiographies et CT-scans utilisent des rayonnements ionisants qui peuvent nuire à votre santé s’ils sont utilisés de manière excessive. Dans les cas exceptionnels où un examen radiologique est indiqué, votre médecin inscrira toujours cet examen dans un plan d’action plus large. Il importe dès lors que le citoyen sache que même sans imagerie médicale, il est possible d’élaborer un plan d’approche qui se concentre sur ce qui aide vraiment, à savoir continuer à bouger.

Parlez avec votre médecin

Le SPF Santé publique lance une campagne avec le message « Avant de faire une radio, parlez avec votre médecin des exercices qui peuvent vous aider ». En effet, les exercices sont essentiels pour faire disparaître les douleurs au dos plus rapidement et pour ralentir leur réapparition. Les médecins sont en mesure de donner à leurs patients des conseils ciblés pour améliorer au maximum leur état et de les orienter vers un kinésithérapeute si nécessaire. Le médecin du travail peut aussi jouer un rôle, en évaluant si une adaptation temporaire des tâches ou du poste de travail est indiquée.

À partir du 11 janvier, plusieurs stations de radio francophones et néerlandophones diffuseront des spots visant à mettre en lumière cette campagne. Elle sera également déclinée sur les réseaux sociaux.

Plus d’informations sur senTRAL :

Sources :